Théâtre des Cinq Diamants

"LE PETIT POUCET"

Du 11/02/2012 au 16/02/2012

Voir les horaires

Texte et mise en scène: Laurent Gutmann, d'après le conte de Charles Perrault
Scénographie: Matthieu Lorry-Dupuy et Laurent Gutmann
Costumes: Axel Aust
Lumières: Gilles Gentner
Son: Madame Miniature

avec: Jade Collinet, David Gouhier, Jean-Luc Orofino


Crédits :

Production La dissipation des brumes matinales
Coproduction Espace Jacques-Prévert-Théâtre d'Aulnay-sous-Bois
Avec le soutien de la DGCA  -ministère de la culture et de la communication
et la participation artistique du JeuneThéâtre National
Production diffusion ANAHI-Emmanuel Magis

"LE PETIT POUCET" { CRÉATION }

ou du bienfait des balades en forêt dans l'éducation des enfants
d'après le conte de Perrault - Adaptation et mise en scène Laurent Gutmann

Douze ans après "En route" spectacle tiré d'un conte de Hermann Hesse, et  créé à la demande du CDN de Sartrouville Laurent Gutmann - directeur du CDN de Thionville jusqu'en 2010 - renoue avec le théâtre jeune public.

"J'aborderai l'adaptation du "Petit Poucet" pour la scène non comme une digression, une rêverie, ou un commentaire mais en souhaitant rester au plus près de sa narration, de l'évidence cauchemardesque du récit. Les terreurs auxquelles le Petit Poucet est confronté - celles de l'abandon, du meurtre, de la dévoration - seront ici les nôtres. Avec lui, nous retrouverons à la fin la maison de nos parents, à la fois changés et pourtant les mêmes."

Laurent Gutmann

 « L'abandon, le meurtre,  la dévoration ... » Laurent Gutmann n'élude aucune des terreurs auxquelles le petit poucet est confronté. Il a choisi de porter à la scène un conte, et s'en empare dans tout ce qui fait sa force évocatrice ; Jouant avec le concret des situations aussi bien qu'avec les incursions du fantastique, il promène le spectateur aux frontières d'un univers fantasmé, jusqu'à lui faire « perdre ses repères ».

Au-delà de la fable, la cellule familiale devient avec ce spectacle, un terrain d'observations, car en homme de son temps, là où Perrault moralise, Laurent Gutmann analyse. Exploitant avec adresse la capacité suggestive de la forme dialoguée, il évoque avec humour et finesse, les relations de couple, et les attentes projectives des parents pour leurs enfants.

Pour notre plus grand plaisir, il interroge les passages sur lesquels le conte passait trop rapidement. Ainsi la lecture qu'il propose de l'acte d'abandon se révèle effrayante de simplicité et de justesse. Pour autant, la rationalisation qu'il amène ne va pas toujours dans le sens d'accroitre l'abomination du récit, et peut même, nous transporter aux confins de l'absurde, comme c'est le cas dans la scène où les parents pour perdre leur fils, organisent une partie de cache-cache.

Sophie Saada

 

"LE PETIT POUCET" ou du bienfait des balades en forêt dans l'éducation des enfants

Du 11/02 au 16/02 :

à 20H tous les soirs du 11 au 16 février 2012
représentation supplémentaire à 14H du 12 au 15 février
et à 10H le 16 février